Cas de force majeure – L’histoire d’Eliese

On aurait tort de penser que la police n’est qu’un ramassis de meurtriers et d’amateurs de violence gratuite… Non, on compte également dans ses rangs des voyous de tout acabit, à commencer par des voleurs. L’impunité naît dans de petits actes du quotidien, qui ouvrent la porte aux atrocités parfois commises par la poignée d’individus la plus dangereuse de la corporation. La pratique de la dépouille est particulièrement difficile à dénoncer, car , comme dans de nombreuses affaires, les coupables se cachent derrière le fameux adage : « Ma parole contre la vôtre. » Eliese en a fait l’expérience un après-midi de mai.

Leave a Comment